mercredi 15 avril 2015

Rendez vous avec la dirlo




La semaine dernière nous avions rendez vous à l'école maternelle de Little I afin de finaliser l'inscription qui avait déjà été validé par les services compétents à la mairie.

Pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous devez sans doute savoir que j'hésitais depuis plusieurs mois maintenant à privilégier l'enseignement privé.
Les raisons sont simples, outre le fait que je sois de moins en moins fan de ce que le gouvernement fait de nos écoles publiques, Little I est un enfant de fin d'année, ajouté au fait qu'il soit grand prématuré, je craignais beaucoup qu'il ne sache pas se tenir en classe et qu'il soit de ce fait mis à l'écart ou catalogué comme un enfant qui n'écoute pas les consignes.

J'ai écouté vos recommandations, vous m'avez toutes beaucoup rassuré sauf que bon, le rendez vous avec la directrice ne s'est pas très bien passé.
Ce petit coquin a décidé, en vingt minutes de rendez vous, de remplir tout son quota de bêtises de la journée ( je dirais même deux jours )

Dans le minuscule bureau de la directrice, il a essayé de déchirer les dessins, d'attraper les ciseaux, l’agrafeuse, de mettre ses doigts dans la prise, et j'en passe. Oui c'est vrai c'est un peu drôle, mais ça m'a pas arrangé du coup.
J'ai du préciser, qu'il était suivi par une psychomotricienne dans le cadre de sa prématurité et de ses soucis à pouvoir se canaliser, se poser calmement et écouter les consignes.

Elle avait l'air assez compréhensive aux premiers abords, sauf que deux phrases sont sorties de sa bouche et m'ont beaucoup gêné. Elle m'a clairement signifié qu'il était clair que Little I était un cas à part ( sympa pour la maman angoissée que je suis ) et qu'il serait très compliqué d'envisager une rentrée sereine dans les circonstances actuelles. En somme pour elle, mon fils a encore le profil d'un enfant de crèche ( je cite )

J'ai juste eu envie de lui dire qu'on était au mois d'avril, que la rentrée ce n'était pas demain mais dans six mois et qu'en six mois il s'en passe des choses zuuut quoi !!!!

Avoir, en un quart d'heure à peine de rendez vous, considérer mon fils comme diffèrent m'a poussé à reconsidérer la question d'une éventuelle rentrée scolaire dans une école privée.
C'est une école bilingue, et Montessori qui compte au maximum 15 élèves par classe et qui se rapproche nettement plus de ce que je souhaite pour mon fils. Mon voisin qui scolarise son fils dans cette école ne cesse de m'en vanter les mérites. Sauf que c'est 450 euros par mois, oui c'est beaucoup, mais c'est peut être le prix à payer pour que Little I s'épanouisse dans un environnement sans frustration et sans personnel qui le catalogue comme turbulent.

Nous avons pris rendez vous samedi, et partons pour l'instant sur une scolarisation d'une année ..

N'hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous pensez de ce genre d'école et si vos enfants y sont scolarisés.

Little I et Maman M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot d'amour ?